Influenza aviaire : passage au niveau de risque élevé

Compte tenu de la forte dynamique d’infection au virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) enregistrée en Europe, alors qu’une première contamination d’un élevage avait été décelée récemment en France, le Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a décidé d’élever à son maximum le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l’influenza aviaire (Cf. arrêté du 4 décembre 2023).

Cette décision, une semaine après une première élévation du niveau de risque, permet d’assurer une meilleure protection des élevages face à la menace représentée par la forte circulation du virus dans la faune sauvage migratrice. Le passage en risque « élevé » généralise sur l’ensemble du territoire les mesures de prévention suivantes :

  • Claustration ou protection par des filets des oiseaux détenus dans des établissements de moins de 50 volailles ou des oiseaux captifs (basses-cours).
  • Mise à l’abri et protection de l’alimentation et de l’abreuvement des oiseaux dans les établissements détenant plus de 50 volailles.
  • Équipement obligatoire des véhicules destinés au transport de palmipèdes de plus de trois jours au moyen de bâches ou équivalents empêchant toute perte significative de plumes et duvets par un camion plein ou vide.
  • Interdiction des rassemblements de volailles et oiseaux captifs.
  • Interdiction de compétition de pigeons voyageurs jusqu’au 10/04/2024.
  • Restrictions aux transports d’oiseaux appelants et interdiction du lâcher de gibier à plumes de la famille des anatidés.

Pour de plus amples informations sur les mesures de biosécurité: https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

biosecurite_basses-cours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *